Rechercher
  • egoconscience33

Le doute.

Mis à jour : janv. 8

Le doute.

Quand le doute s’immisce en moi comme le venin d’un serpent, je sens mon corps chanceler, mon ventre se nouer, ma vision se troubler. Mes facultés pour appréhender le monde sont perturbées, parfois je sens des larmes accompagnées cette tristesse envahissante qui finit par me faire chavirer. Cette sensation de perdre pied, d’être déséquilibré, déstabilisé. Je sens mon « Moi » se dissoudre comme un objet dans la soude caustique. Quand le doute a gagné la partie, mes rêves s’évaporent ainsi que mes pensées. Là, je reste figé, incapable de bouger sentant le sol se défiler. Le doute est une lance qui transperce mon corps. C’est le temps de la mise à mort. Un genoux à terre percé de part en part, je vois mon sang couler de mon corps, qui chancelle et s’écroule.

0 vue

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

Égo et Conscience, Créé avec Wix.com